100 vues

 
Développeur , 
Editeur : 
Titus
Support :  Cartouche
Certifié : 
Langue : 
Date de sortie :  1990 ( 32 ans )
Type : 
 
 –  course
 
 
 –  futuriste
 
Joueur : 
Quote :
70%
Le Crazy Cars II nouveau est arrivé : cette fois-ci, il est réservé aux possesseurs des 464 et 6128 Plus ou d'une GX4000. En attendant Crazy Cars III , découvrez ou redécouvrez ce hit à la réalisation très soignée !

Je vous entends déjà dire - au vu des photos - que les programmeurs de chez Titus ne se sont point trop décarcassés, et se sont contentés de nous offrir une version de Crazy Cars II en cartouche, à peine différente de sa petite soeur sur disquette ou cassette pour CPC. Il n'en est rien ! Et si vous trouvez de trop grands airs de famille entre les deux produits, c'est aussi que le premier était déjà assez fabuleux...

INFERNALE COURSE POURSUITE

Vous incarnez un agent du FBI (prononcez aifebiaïe, ça fait plus classe dans les soirées mondaines.) investi d'une mission de la plus haute importance ! Quatre états des USA sont en proie à un terrible trafic de voitures de prestige. Pire, il semblerait que certains flics véreux usent de leurs pouvoirs et de leurs bolides pour aider les trafiquants. Vous allez donc sillonner les routes du Nouveau-Mexique, du Colorado, de l'Utah et de d'Arizona au volant d'une superbe Ferrari F 40 du plus beau rouge pour servir d'appât à ces voleurs de luxe qui vont essayer de vous intercepter pour s'emparer de votre belle bagnole de sport. Dans le jeu, cela se traduit par une course poursuite infernale sur les routes américaines !

On reconnaît désormais la patte de Titus tout de suite après avoir enfiché la cartouche dans le port prévu à cet effet sur sa bécane chérie. Effectivement, une superbe page écran en overscan (qui couvre la totalité de l'écran) annonce la couleur ou plutôt les couleurs puisqu'une large palette est utilisée rappelant que les nouveaux 6128 Plus et GX4000 peuvent en afficher jusqu'à 32 parmi 40%... Et on fait confiance aux gens de Titus pour outrepasser ces limites techniques toutes théoriques. On remarquera d'ailleurs le dégradé bleu blanc rouge dans tes lettres du titre, petit clin d'oeil de Titus vers Océan puisque son Burnin' Rubber affiche des drapeaux britanniques dans les décors de bord de route. Cela dit, vous choisirez ensuite entre une bande sonore composée de bruitages et une composition musicale pour vous accompagner dans le jeu.

LA CARTE EST LA !

Maintenant, à vous les grands espaces, mais il ne s'agit pas de foncer n'importe où : aussi, en appuyant sur la touche C ou le second bouton de votre paddle Amstrad, vous pourrez consulter une carte routière, absente de la précédente version du jeu sur CPC. Dans cette version cartouche elle est bien présente pour un confort de jeu accru (c'est toujours galère de conduire à tombeau ouvert tout en matant une feuille de papier posée sur son clavier, because on risque soit le torticolis à force de regarder l'écran en biais pour ne pas perdre de vue le prochain embranchement sur la carte, soit la collision parce que justement on regardait la carte et que pendant ce temps sa voiture filait tout droit dans un virage). D'autant plus que celle-ci -la carte routière - est affichée en mode graphique sur votre écran et qu'un subtil scrolling au pixel près permet d'en voir la totalité. La classe ! Vous devrez consulter fréquemment cette carie pour vous assurez que vous vous dirigez bien vers ta ville qui constitue votre prochaine étape.

CONDUITE AU FEELING

Crazy Cars II a ce je-ne-sais-quoi qui en fait un jeu envoûtant. Bien sûr, les amateurs de "tchac tchac poum poum" seront déçus, car ici il n'est pas question de tirer sur tout ce qui bouge : ils devront plutôt se rabattre sur Fire & Forget II GX4000 du même éditeur. La conduite de la Ferrari F40 requiert une bonne concentration et des réflexes prompts. Evidemment, lors de vos premières parties, vous maudirez votre machine et les programmeurs de Titus ; non seulement vous n'apprendrez pas à conduire en une seule journée, mais il vous faudra également quelque temps pour maîtriser parfaitement votre bolide. Lors d'une première partie, il n'est pas pensable de pouvoir négocier un virage sur les chapeaux de roue, c'est la sortie de route assurée, voire l'accrochage violent avec un poteau électrique. Et pourtant, au bout de quelques heures vous vous surprendrez à slalomer entre les obstacles, à doubler une voiture de police en évitant la mortelle queue de poisson du flic corrompu, à emprunter un axe secondaire en ralentissant juste ce qu'il faut et passer un barrage en filant au pixel près entre les deux barrières érigées en travers de la route par vos adversaires... De plus. vous n'aurez pas à volis prendre la tête avec une boîte à 5 vitesses, puisque celle de votre engin sur Amstrad est semi-automatique : poussez le manche du joystick en avant pour accélérer en vitesse lente (L comme Low sur le tableau de bord) puis appuyez sur le boulon de feu pour passer en vitesse haute (H comme High). Crazy Cars II vous donnera des sueurs froides, mais vous procurera également un rée! plaisir de jeu quand, au boul de nombreuses heures, vous serez devenu un véritable as de la conduite à quelque 300 km/h ! Enfin, on ne peut tarir d'éloges à propos de Crazy Cars II qui est, avec Burnin" Rubber, l'un des rares jeux sur Amstrad à retranscrire aussi bien les sinuosités d'une route, que les montées, bifurcations et autres effets du relief routier, et ce sans pertes notables du côté des animations.

Cpc Rulez - Reference
   

Session de jeu

 
NONE
NONE
Cliquez sur le fichier ci-dessous pour les télécharger.

 Lien direct : 
Cliquez sur le lien pour le copier. 
Partager :  
  • 0
Ce titre n'as pas encore été partagé, donc si vous voulez le faire connaitre n'hésitez pas.
Commentaires des utilisateurs
ARTICLES BLOG CONTACT CREATE_ACCOUNT EVENTS PARTNERS POLL STATS TEAM EMULATORS HISTORY GALERY YOUTUBE Atari Jaguar - Soccer Kid Nes - River City Ransom Pc Engine Hucard - Davis Cup Tennis 3do - pga tour 96 SuperGrafx - daimakaimura Saturn - Baku Baku Animal MasterSystem - golden axe warrior Gx 4000 - batman 3 Commodore 64 - Galaxy Force Megadrive - Virtua Racing GameCube - Auto Modellista NeoGeo Pocket - dive alert - becky's version Coleco Vision - Steamroller Megadrive - Awesome Possum Kicks Dr. Machino's Butt NeoGeo - Voltage Fighter Gowcaizer Atari 2600 - Gravitar Megadrive - bass masters classic Sg1000 - Lode Runner Coleco Vision - Cosmic Avenger Megadrive - Rampart Intellivision - Popeye MegaCd - Road Rash Ps1 - lemmings Nes - Paperboy Atari 5200 - Countermeasure Amstrad Mega Pc Starfox 2 Atari - Panther La Dreamcast, la dernière console de Sega Le Virtua Boy